22
oct

Laisser couler

Je pose ça là, à la manière de ceux qui annoncent à la terre entière qu’ils arrêtent de fumer, histoire de prendre à témoin le plus de monde possible en comptant sur les dernières traces de mon égo pour ne pas faillir à la grande décision. 

Je laisse tomber, je lâche ma gamine, je lui fous la paix, ça réjouira tout ceux qui m’expliquent que JE lui mets trop la pression, ou que je suis trop cool et qu’avec-moi-ça-ne-se-passerait-pas-comme-ça-crois-moi (hey tu sais quoi toi ? VA CHIER), que YAKA lui faire confiance et qui enchainent en général avec une rapidité déconcertante avec LE point godwin revisité :  « tu sais les bacs pro c’est merveilleux » (ça c’est mon préféré, surtout dans la bouche de ceux qui sont abonnés aux enfants qui roulent scolairement, ceux à qui je pense très fort le samedi matin quand je tape dans mon sac avec mes petits bras à la boxe). Attention, justification et parapluie (de golf) sont de sortie : OUI c’est merveilleux, les bacs pros, quand on a un projet professionnel. Je m’attends à me prendre des cailloux, mais de toutes façons, j’en prends déjà, je les garde et ensuite je les fous dans un grand vase et je plante une bougie au milieu, on se croirait chez Maisons du Monde, c’est très joli. 

Je vois bien que je suis aigrie jusqu’au trognon, je finis par chialer dès que je croise ma grande et jolie ado en pleine forme qui n’a pourtant d’autre tort la pauvre que de ne pas trouver de sens à l’école. Ce qui m’exaspère sans doute le plus dans l’histoire, c’est mon incapacité à lui démontrer le contraire.

Bref, c’est le post de 1h24 du matin après une énième prise de tête avec elle, que je viens pourtant seulement de retrouver après 72h d’exfiltrage en zone neutre pour préserver son intégrité physique, le post qui peut sans doute être pire que le SMS-bourrée-à-un-ex, ma foi, on verra bien, si je m’y tiens…

image

C’est de l’Art. Si… Pour une fois s’agissant d’art contemporain j’ai l’impression de saisir le message.

Rendez-vous sur Hellocoton !

56 Commentaires pour “Laisser couler”

  1. 1
    karine dit:

    Ca me saoule ces messages « bien attentionnés » de gens qui ont toujours de « bons » conseils à donner!!!
    Parce qu’au fond, c’est le meilleur que l’on veut pour eux et on voit vite que si notre progéniture a des soucis à l’école, ça va pas être de la tarte dans le monde qui s’annonce à eux… dit la maman d’une grande fille de 16 ans qui ne sait pas ce quelles études elle va choisir. Enfin, si, elle veut faire une école d’arts à Nantes (sauf que sans prendre d’option artistique au lycée, je ne vois pas comment elle va être prise et que c’est pas parce que Nantes est une ville dont elle est amoureuse qu’elle aura plus de chance d’y aller…).
    Psssttttt, tu veux qu’on monte un club des mamans qui ont des ados chouettes mais des ados quand même 😉

  2. 2
    aurel dit:

    ici mes ados sont dans la catégorie « pas trop chiants »mais loin de moi l’idée de donner des leçons. Ma soeur chérie n’a pas la même tranquillité avec ses 2 filles et vit l’enfer( le mot est parfois faible). Ou « vivait » plutôt car gros gros mieux depuis qu’elles sont toutes les 2 pensionnaires. Enorme culpabilité au début, des larmes et des cris dans les deux sens mais juste 10 jours car finalement il leur fallait une séparation la semaine …
    Allez bon courage, et j’aime tjs autant vous lire!

  3. 3
    9eye dit:

    Tant de tristesse et d’amertume dans cette confession nocturne. Mais tant d’amour, beaucoup d’amour ….
    Je ne te dirai rien et me garderai bien de tout conseil car je suis une maman toujours « trop » ou « pas assez ».
    Mais ne sois pas si dure avec toi, tu fais déjà beaucoup et le déclic viendra je ne sais quand ni comment, mais tout ce que tu lui as apporté n’est pas vain, c’est certain …

  4. 4
    Gwen dit:

    juste des gros bisous, y’a rien à dire de plus, je vous embrasse toutes les deux d’ailleurs…

  5. 5
    Sophie dit:

    Ma poulette ça me brise le cœur de te lire si triste… On ressent tellement d’amour dans tes propos…
    Je sais que ça n’est pas forcément ce que tu veux entendre mais je suis intimement convaincue qu’elle y arrivera ta grande et jolie ado parce que oui elle a ce « je ne sais quoi  » en plus…
    En attendant batailler au quotidien pour son enfant c’est dur, c’est dur à en chialer oui

  6. 6
    Catherine dit:

    Courage ! je vis la même chose au quotidien et ai les mêmes réactions que les tiennes… Je suis de tout coeur avec toi ! Forza ! Plein de bisous de Bruxelles sous la pluie.

  7. 7
    gaelle dit:

    envie et pas envide laisser un petit mot, c’est tellement compliqué, dans la même situation avec ma fille ainée et oui les avis ou conseils qu’on se prend dans la tête… tu es là pour Elle quoiqu’il arrive et elle le sait. Ne pas trop culpabiliser, on fait ce qu’on peut comme on peut…. des bises virtuelles mais courage courage. Merci pour ton blog et tes échanges si vrais.

  8. 8
    AneLo dit:

    Oui laisser couler, l’eau sous les ponts et sur les joues. Je pense que c’est aussi le problème de l’ainée. Tu veux le mieux pour elle et aussi pour toi. Mais parfois ça ne se passe pas toujours comme ça… Allez moi aussi je fais la sentencieuse : ce qui compte c’est l’amour, nan ? Fuck l’école ! Fuck la formation qui conforme ! Et je te fiche mon billet, qu’elle réussira cette petite, parce que c’est elle et c’est comme ça ! Je vous embrasse les filles.

  9. 9
    chloe dit:

    Ma bichette ….
    Comme je te comprends ….
    je ne peux rien te dire de plus car je crois que dans une autre vie nous aurions pu être jumelle-d-ado-qui-deteste-l-ecole …. c’est compliqué grave et ça fait hurler ! en tout cas à défaut de te remonter le moral , suis la pour picoler !

  10. 10
    caro dit:

    Ah là là je t’imagine trop bien écrivant ces lignes. Sache que bien des parents sont aussi désespérés. Garde tout cet amour surtout pour cette jolie jeune fille. C’est ce qui est précieux pour elle. Enfin moi c’est ce que j’ai tiré des trois dernières années de galère avec mon adoleschiant que je trouve merveilleux aussi. Je t’embrasse ultra fort. Pis en fait tu peux m’appeler aussi… gros poutoux pour elle.

  11. 11
    Ktl dit:

    J’ai envie de te faire un calin !
    Au moins elle est bien dans ses baskets et ça c’est une réussite. Un jour elle aura un declic. Pas pour l’ecole, pour autre chose. Parfois, c’est une histoire de rencontre…

  12. 12
    lynda dit:

    Courage!
    Tu arrives à mettre des mots sur des émotions que l’on ressent aussi…
    Cela te fait du bien de poser ça là, mais sache qu’à te lire, on se sent moins seule.

    PS: tu auras compris, on=je

  13. 13
    viralaplage dit:

    J’appréhende tjs les conseils des gens bien intentionnés, surtout sur le cas de ma 2eme (je passe pour qq1 qui exagère ses difficultés). La solution d’éloignement, c’était bien trouvé. Ca m’a sauvée de qq crises. Je t’ai raconté que l’ado avait dit à une prof que j’étais morte en 5eme?

  14. 14
    viralaplage dit:

    J’appréhende tjs les conseils des gens bien intentionnés, surtout sur le cas de ma 2eme (je passe pour qq1 qui exagère ses difficultés). La solution d’éloignement, c’était bien trouvé. Ca m’a sauvée de qq crises. Je t’ai raconté que l’ado avait dit à une prof que j’étais morte en 5eme?

  15. 15
    viralaplage dit:

    Désolée je radote!

  16. 16
    petitesmarionnette dit:

    Oh que de tendresse et de douleur dans ce post.
    Un des plus beaux billets de maman de la blogo que j’ai jamais lu…
    Il nous renvoie toutes à nos questionnements et nos difficultés de parents. Il faudrait se réveiller 10 ans plus tard.
    Je t’embrasse fort, et je te dis que tous ces billets sur ton ado et ton cheminement, j’y pense souvent et je suis sure qu’ils me serviront dans quelques petites années…
    C’est tellement difficile de se faire confiance et de faire confiance en tant que parent.
    Je me dis souvent aussi que quoi qu’on fasse on sera toujours de mauvais parents, mais au moins on est là! Gros bisous!!!!
    ps: tu déchires tu sais! (ta fille a de la chance de t’avoir mais vous ne le savez pas c’est tout 😉 )

  17. 17
    Eve dit:

    Que dire… j’ai pas ha^te !!
    Bisous de courage

  18. 18
    Mirabelle dit:

    Tu as revendu tes codes « Ecole directe » sur leboncoin ?
    Bon, s’il y avait une solution miracle, ça se saurait (ou alors je serais la seule à la connaître et je la garderais pour moi) face aux enfants et à leur réussite scolaire.
    Oui les voies techniques peuvent déboucher sur de belles carrières et sur des personnes bien dans leurs pompes et dans leur boulot. Si ça peut te rassurer, je te file mes codes Pronote pour que tu puisses constater que la réussite scolaire, ça n’est pas mon fils qui a inventé le concept.
    Je suis mal placée pour juger donc je ne juge pas, sans parapluie de golf (c’est fabriqué en Chine ces conneries). Les conseilleurs ne sont jamais les payeurs.
    J’espère que la nuit prochaine sera meilleure et tu sais quoi ? Si tu craques et que tu te connectes sur Ecole Directe, bah c’est pas grave.
    Bisous

  19. 19
    Pascale dit:

    Cela ne veut rien dire, même avec des super diplômes, certains ne trouvent pas de boulot 😉
    Et puis, on se prend toujours la tête avec nos gosses, si ce n’est pas l’école, c’est un autre sujet…

  20. 20
    Manuella dit:

    Bon alors, c’est gratuit, ça coûte pas cher, le mail de la prof qu’en a vu passer d’autres ma brave dame ! Je sais que les 10 années à venir doivent te sembler longues et noires, mais je t’assure qu’il y a de la lumière au bout. Pour avoir vu passer des tas de gamins dans ma classe (et des biens plus perdus et moins intéressés que ta fille !), on finit toujours par les croiser / en entendre parler et se rendre compte que finalement, d’une façon ou d’une autre, ils ont trouvé leur voie… et non, pas forcément vers le pôle emploi ou la maison d’arrêt, contrairement à ce qu’affirment les mauvaises langues ! Y a juste un moment quelque chose qui les fait grandir sans qu’on sache pourquoi : une bonne rencontre, une mésaventure, une révélation cosmique.
    Je crois que tu fais laaaargement ta part du job : tu l’aimes, c’est l’essentiel. Le reste, ça viendra, un jour… jpeux juste pas te dire quand ! En attendant COURAGE !!!

  21. 21
    crapfuckshit dit:

    Ton message me touche en plein coeur…pas juste parce que mon 17 ans m’en fait voir de toutes les couleurs et pas seulement sur la question de l’école…moi aussi je les entends les bien-pensants qui croient détenir cette vérité qui rend les enfants sages, obéissants, performants, dociles…ce qui est certain c’est que c’est toujours notre faute à nous les mères…on est trop ou pas assez mais jamais comme il faut. Dis-toi bien que la réussite scolaire est loin d’être un gage de bonheur…le sien est peut-être ailleurs. Et puis, elle est jeune encore, j’en connais qui se sont réveillés plus tard…Ne pas désespérer et se dire que ça pourrait être pire ( copyright Marc Lavoine dans Celle que j’aime 😀 )Courage!

  22. 22
    Anne dit:

    Je crois que c’est la meilleure option de toutes: laisser tomber et faire confiance. Retrouver une relation apaisée qui réconciliera la famille car ces accès de découragement et de reproches ne font que pourrir la vie.
    De plus comme c’est l’aînée, il est normal de désespérer mais il ne faut pas oublier que les plus jeunes en prennent bonne note et que l’ambiance peut les angoisser pour la suite…
    3 garçons chez moi et je suis devenue de plus en plus cool !
    Les 2 aînés s’en sont finalement très bien sortis bien que n’étant pas vraiment in love avec l’école. Quant au dernier, cette année en 1ère, il vient de déclarer que finalement il avait envie de travailler cette année! Ses notes ont grimpé et il semble cool; O bonheur!!!
    La morale de l’histoire, c’est qu’en tant que parents ayant bien ressassé toujours la même chose, nos enfants grandis, finissent par trouver le sens qu’on pensait ne pas avoir réussi à leur donner.
    Une bonne base éducative n’est jamais perdue; elle est semée même si on ne récolte pas tout de suite la tonne d’efforts déployés. Nos ados sont finalement plus armés qu’on ne le pense et réservent bien des (bonnes) surprises!
    Courage, confiance et espoir (silencieux)…
    Et il n’a jamais été question ici de BAC pro.
    RV dans quelques années!

  23. 23
    Kate Rampick dit:

    Il est rare que je commente ici car souvent on se parle via com instantanée. Je te sens tellement mal. Je sais que je fais partie de ceux Qui disent « laisse pisser ». Mais j’ai la chance d’avoir un échantillon de chaque modèle d’élève

  24. 24
    Kate Rampick dit:

    Il est rare que je commente ici car souvent on se parle via com instantanée. Je te sens tellement mal. Je sais que je fais partie de ceux Qui disent « laisse pisser ». Mais j’ai la chance d’avoir un échantillon de chaque modèle d’élève

  25. 25
    Kate Rampick dit:

    C’est nul mon com n’est pas entier. Shit

  26. 26
    Rachel dit:

    Juste pour te rassurer et proposer mon aide. Je suis prof de lettres histoire en lycée pro depuis 10 ans et oui s’est super. Super d’être revalorisé, super de passer moins de temps dans une salle de cours, super de moins subir et super de pouvoir continuer en BTS … laisse le temps au temps, quand ta fille y verra plus clair sur son orientation elle se donnera les moyens d’atteindre ses objectifs.
    Courage

    Rachel

  27. 27
    Mélanie dit:

    Je suis une liseuseinvisible du bloc depuis des années. Ce qui me touche c’est le courage qu il faut pour pouvoir admettre ses échecs ( tout du moins ce que nous pouvons vivre comme echec). J’ai un fils de 9 ans qui est en conflit permanent avec lui même et qui se défoule sur moi. Je sais à quel point c’est difficile d admettre qu on y arrive pas.l impression que les autres ne peuvent pas comprendre et qu ils nous jugent. Déjà que c’est pas évident dans son cercle d amis ou de famille…mais le faire au sein d une blogosphere ou tout est parfait. Je dit quel courage et merci. Merci d en parler!

  28. 28
    Ariane dit:

    Rhoooo….
    Mais que ces moments sont durs…
    Je ne sais plus qui t’a écrit « il faudrait que tu vois ce qui va arriver dans 10 ans » parce que oui, ta fille va trouver sa voie.
    Parce qu’elle est entourée, aimée et que tu ne lâcheras rien.

    Tu sais à quel point j’en ai bavé avec la mienne.
    Ecole comprise.
    Décision du conseil de classe en 3ème: passage en BEP sanitaire & social.
    Bon, j’imagine que des gens très biens ont fait ou font ou vont faire ce BEP.
    MAIS MERDE, on pouvait laisser à ma fille un peu de temps pour murir et décider elle-même si elle voulait juste changer des couches de personnes âgées plus tard?
    Bon, tu me diras, elle s’en foutait tellement à l’époque, qu’elle voulait bien y aller elle en BEP sanitaire & social…
    J’ai refusé, demandé un redoublement, ils ont refusé, elle est passé en 2nde.
    La suite; Bac L – 19/20 à l’écrit du bac de français – plus de 50 points d’avance – Bac juste juste mais Bac – BTS assistant manager en alternance abandonné 3 mois avant l’examen – BTS commerce international en cours avec 14 de moyenne.

    BREF!
    Tout ça pour dire que A MON AVIS, ne la laisse pas partir en Bac Pro sans projet.
    Si elle a envie d’un métier précis, GO.
    Sinon, laisse la dans le parcours classique. Dans un filière pas trop compliquée (genre L :)) et attend le déclic.
    (Attention déclic ne veut pas dire  » se mettre subitement à bosser comme une tarée! » La mienne ne bosse toujours pas, mais elle écoute désormais en cours. Et c’est suffisant. (En même temps, elle ne fait pas Polytechnique :))

    COURAGE!

  29. 29
    alys dit:

    Mon aîné est dypraxique (en gros problèmes pour tout ce qui touche à la motricité (hello graphisme), mais aussi orientation spatiale (hello maths)) alors chaque année c’est la même histoire je stresse pour lui, qu’il trouve une maitresse à l’écoute, qui ne le dégoûte pas de l »école, et chaque année je deviens la VRP de mon fils. Bref, le lâcher prise je n’ai jamais réussi . Parfois je m’améliore, mais je n’arrive jamais à être aussi « cool » que le papa. Pourtant c’est lui l’ancien élève parfait à qui on a proposé de sauter sa classe de 6eme… Il me répète régulièrement « laisse lui le temps », j’avoue sur le moment ça m’énerve, mais souvent il a raison.
    Votre post a touché bien des mamans, c’est une petite consolation, mais dans ces instants là toute tendresse et mains tendues est bonne à prendre je crois. Douces pensée pour vous, votre grande et ses soeurs.

  30. 30
    katell dit:

    Article très émouvant…perso aucun souci scolaire (au contraire) avec ma grande mais comme le dit Pascale plus haut « si c’était pas l’école, ce serait sans doute autre chose…. »…Et je suis bien d’accord avec elle: j’ai eu de gros moments de découragement depuis l’été avec ma grande, elle me parle méchamment, ets svt ds l’agression : moi qui avais une relation fusionnelle avec elle, je l’ai mal vécu. Mais bon j’ai remis les choses à leur place (enfin disons que j’essaie) et je laisse couler (comme m’ont dit mes collègues « n’attends jamais aucune reconnaissance de tes enfants » 😉 ) et je constate qu’évidemment c’est plus cool qd je ne réagis pas au 1/4 de tour. Bref tt çà pr dire que c’est la bonne méthode sur pas mal de sujets 😉 Bon courage <3 et arrête de lire/écouter les "copines" qui te sapent le moral.

  31. 31
    Sylvie L dit:

    Argh …. déjà à lire ton titre je le sentais moyen 😉
    Que dire sur le sujet qui n’a pas déjà été dit …. c’est plus ou moins la méthode que j’ai adopté après avoir à peu près tout essayé … et au final si ce n’est pas mieux … çà n’est pas pire …. je t’aide bien hein ? 😉
    Signé : la mère d’un redoublant de Tle S

  32. 32
    pauline dit:

    Bonjour,
    J’ai exactement le meme chez moi et je m’arrache les cheveux, je pleure, je hurle, je m’engueule avec son père, j’en dors pas de la nuit…bref,le mien a 18 ans dans quelques jours et maintenant je reve qu’il aille en bac pro. Au lieu de quoi il vegète en terminale STMG qui ne lui plait pas du tout (choix de monsieur qui a privilégié cette serie car ses copains y allaient…et y réussissent eux).
    Le conflit dégénère avec les profs, les cpe, le proviseur et sutout avec moi qui lui lui casse les c…comme il dit (gloups).
    Bref, totale compréhension de ce que tu vis.
    ma seule vengeance: me dire qu’un jour il aura des enfants et là mon pépère, je vais ri-go-ler!!

  33. 33
    dipi dit:

    Je lis ton blog depuis le pays voisin, et dans l’ombre, depuis quelques temps et en te lisant je me suis dit que je devais au moins partager mon experience (après chacun en fait ce qu’il veut, on est tous différents).
    J’avoue d’ailleurs qu’avant j’étais aussi la donneuse de leçon en ce qui concerne l’éducation des enfants….jusqu’à ce que ma fille de 14 ans commence à déconner complètement… C’était il y a un peu plus de deux ans.
    Pour essayer de remettre de la « structure » elle est partie en pension, dans un college soit disant trèèèès bien (bonnes familles toussatoussa).
    Sans doute la pire decision…car ca a juste été encore pire. J’allais aux reunions de parents la boule au ventre (Savez vous que votre fille trouve plus intéressant de se mettre du vernis plutot que d’écouter ? no comment…) et ce n’était rien par rapport à tout ce qu’elle faisait a cote de cela.
    A part me transformer en grand-mere elle nous a tout fait (ou presque – mais je t’épargne les details, j’ai classé ces mauvais souvenirs bien loin) … et nous, on a tout essayé (psy, éducateurs, gentillesse, flics (ca elle l’avait quand meme cherché toute seule), menaces,chantage, écoute, lacher prise…) Ca n’a rien change (pour elle en tout cas, moi je me suis pris 10kg …merci les antidép… ).
    Vu son assuidité aux cours et ses activités nocturnes (non autorisées) du weekend, ben à la fin de l’année, elle a rate tous ses examens…
    Le college n’a pas insisté pour la garder « madame, si elle ne s’en sort pas dans le general il serait mieux de passer en technique ou professionnel »
    Redoubler son année a été le vrai « wake up call ».
    Voir ses copines et copains avancer, et pas elle.
    On l’a changé d’école et elle a encore galéré pendant presqu’un un an …mais a finalement réussi son année.
    Depuis le mois de septembre elle est motivée, elle étudie, et meme si ca reste une ado de presque 17 ans (on est pas chez les Bisounours quand meme)….j’ai l’impression qu’on a enfin passé le cap de cette méga crise. (quand elle m’a sorti il y a quelques semaines « c’est cool d’être une intello »… je me suis quand meme étranglée)
    Voilà simplement ce que je voulais partager.
    Je n’aurais jamais imagine que l’adolescence serait un passage si difficile et douloureux (pour elle comme pour moi)… mais la bonne nouvelle c’est que la roue tourne…

    (Une chose est sure, si un jour elle se marie, j’aurai de la matière pour le discours…:-) )

    Courage,fais ce qui te semble juste et pense à toi surtout!

  34. 34
    helene dit:

    Je vous lis en sous-marin depuis des années mais votre post est tellement émouvant et fait écho à mes réflexes professionnels donc j’ai très envie de vous écrire.
    Tout d’abord je crois que vous êtes absolument dans votre rôle quand vous vous inquiétez pour votre fille, son avenir et il est normal que cela se traduire par des prises de tête. La facilité serait au contraire de laisser tomber (même si parfois vous pouvez vous autoriser des pauses!)et vous êtes très très courageuse (d’autant plus que j’ai cru comprendre que vous assumez seule la semaine). J’accompagne des personnes en situation de changements professionnels et je ne sais pas si cela va vous rassurer mais c’est à tout âge qu’il est difficile de réfléchir à son orientation de savoir si on fait les bons choix, s’ils sont réalistes. Par contre ce que je constate chaque jour c’est que les personnes qui trouvent et s’épanouissent, s’appuient sur des valeurs et une ouverture d’esprit qui leur donnent envie de rencontrer les autres, de découvrir de nouvelles choses. Et tout cela vous le transmettez chaque jour à vos filles, cela se sent à travers vos posts (même si on sait que le quotidien est parfois moins « glamour »!)En clair, ce que vous transmettez à vos filles est un formidable héritage qui leur permettra d’être des « couteaux suisses » et de toujours trouver des solutions dans un monde professionnel qui est de tout façon incertain. La peur n’évite pas le danger mais je comprends que vous vous inquiétiez. Tenez bon et bravo pour votre humour!

  35. 35
    Fanny dit:

    Je crois que j’ai un an d’avance sur toi :-)
    Sauf qu’elle n’était pas vraiment bien dans ses baskets, merci les élèves harcelant et les profs qui ne font semblant de rien voir…
    Alors du coup je te donne mon témoignage d’un an d’avance. J’ai complètement lâché prise sur le scolaire. Mais complètement, hein, je ne fais pas semblant comme l’année dernière. C’est pas brillant de ce que j’en sais, mais c’est pas catastrophique non plus. L’équipe enseignante est chouette et compréhensive (venir à la rentrée avec le rapport de la psy et le chiffre fatifdique qui classe, c’est con mais ça aide…). Elle s’épanouit dans le théâtre, elle trouve son style, elle a des amis.Elle zone aussi dans sa chambre et on ne met des limites que dans la vie quotidienne… C’est long, mais c’est le bon chemin… Courage et … tente de lâcher prise, vraiment! Je te bise, ma comparse mère d’inadaptée scolaire :-)

  36. 36
    Bellzouzou dit:

    juste trois mots: je t’embrasse.

  37. 37
    Anne B dit:

    Rho ma pauvre…J’ai fait quelques rangements avec les deux grands hier soir, et on a justement retrouvé une de tes vieilles carte de bonne année…Avec les trois toutes petites et mignonnes…Elior l’a bien soigneusement récupérée et installée sur la fenêtre avec nos photos de famille, c’est-il pas chou 😉
    Je ne sais que te dire…Je suis encore en amont de ce genre de problème – bien que je sente bien que sur les trois monstres, j’y aurai sans doute droit un de ces jours…Tu as bien raison de lâcher prise si de toute façon, stresser et pousser ne fait que te (vous?) pourrir la vie…Qui sait, elle va peut-être se mettre à bosser d’elle-même? Et si non, eh bien tu pourras au moins te dire que tu as tout essayé et que tu as fait de ton mieux. Allez, bisous de réconfort – de la part de celle qui s’est quand même barrée de chez elle la semaine dernière après avoir passé en vain la soirée à essayer de gérer la portée de gosses enragés et insolents 😉

  38. 38
    solenne dit:

    Beau post poulette !
    Moi je trouve ça dingue que les gens se permettent des conseils s’ils ne sont pas eux mêmes concernés par les mêmes sujets…
    (Oui bon je sais ça doit m’arriver sometimes)

  39. 39
    Gaëlle dit:

    Comme ce doit être frustrant… Choisir une orientation à 14 ans est loin d’être facile ! Si elle aime les animaux pourquoi pas fouiller de ce côté… Je suis actuellement des cours de BTS avec des jeunes dont certains viennent de bac pro et veulent continuer en licence… Comme quoi tout arrive ! Bon courage en tout cas, rien n’est perdu !

  40. 40
    gaelle goutain dit:

    C’est fou, j’ai l’impression de me lire, la ! J’en ai fait des declarations « C’est bon, je laisse tomber ! » avec mon fiston. Mais en fait, tu reviens toujours, parce qu’une maman, meme si elle a de gros coups de blues, elle ne laisse pas tomber. Accroche-toi, la miss. Ta fille ne le sait pas, mais elle a besoin de toi. Elle realisera, quand elle sera sortie de ce « moment noir », que maman etait toujours la pour elle, et ca, c’est ce qu’il y a de plus precieux pour un enfant (meme un ado, si, si, ils ont besoin a 100 % de nous. Il faut les bousculer, les faire penser, les faire reflechir sur leur vie et leurs aspirations… Cette experience est au combien difficile, je peux t’assurer, je l’ai vecu, tu le sais. Maintenant, avec mes deux autres ados, je peux te dire que je suis en acier 😉
    bisous et courage !Si tu veux en discuter par email ou skype, n’hesite pas !

  41. 41
    Vanessa dit:

    Ancienne mauvaise eleve je vais essayer de t analyser mon cas. Tout d abord je ne me sentais pas bien a l ecole, je m en foutais royalement dc redoublement de ma 3 eme a ce moment toujours pas de declic, ma mere a refuse de me mettre en section pro aloes que c etait fortement conseille Elle m a trouve ce que l on appelle une boite a bac j ai adore je ne suis pas devenue brillante Mais ceux de ma classe avaient tous un rapport difficile avec l ecole c etait presque la norme !
    J ai eu un moment de rechute lors du bac mon pb etait de rendre des comptes sur mes connaissances lors d exams…. Tout un programme , ma mere ne m a toujours laisse tomber a ce moment la sachant que ca devait etre pr Elle pr Eux avec une fille Ainee qui brilliait en fac de droit.
    On m a envoye a l etranger et la enorme declic devoir se debrouiller ,commencer sa vie c etait ce qu il me fallait
    Je suis revenue avec quelques Annees de retard j ai passé mon bac en candidate librej ai commence la fac et c etait parti
    Mon Avis serait de ne pas l envoyer en bac pro si Elle n a pas une idee precise de ce qu Elle veut faire
    Malheureusement je crois que tu vas avoir encore quelques Annees de galere Mais sois la et suis ce que tu sens etre le mieux pr ta fille …
    Ca a l air simple comme ca Mais je sais que Ma mere s enguelait enormenent avec mon Pere au sujet de mon orientation
    Mais je reste persuadee Peut etre pas pr maintenant que le voyage l eloignement aide a se connaitre et a etre fier de Soi afin de faire revenir les petites brebis egarees dans le droit Chemin!!

  42. 42
    valerie dit:

    Le lâcher prise ? Plus facile à dire qu’à faire ou pour une courte période pour retrouver des forces pour les prochaines batailles. J’ai lâché prise cet été et je l’ai payé en cette rentrée. Je me suis fait une promesse : ne jamais lâcher prise et quand je pense que mon fils n’est qu’en ce1 !!!

  43. 43
    barbara dit:

    ne pas écouter les autres !!!!! être bien pour soi et pour les siens; parole de maman d’ado-qui-fout-rien même en bac pro et parole de prof de 140 élèves de bac pro commerce qui foutent rien !!! mais tout le monde est heureux 😉

  44. 44
    bebisa dit:

    Tant d’amour dans ces lignes…
    Alors j’en rajoute une couche (même si on ne se connait pas personnellement !): Juste des bisous à vous 2, à vous 5 !

  45. 45
    vioosio dit:

    je t’adore ! depuis le CP de ta grande je kiffe tes posts sur l’école et ceux qui commentent ce qui s’y passe (ou pas ) … Tous les enfants n’ont pas la chance d’ avoir une mère qui soit une nana comme toi (qui se casse la tête, sui se pose des questions, se remet en question …) ; c’est vrai que c’est ingrat comme boulot celui de la-mère-d’un-enfant-pour-qui-tout-ne-roule-pas-tout-seul mais crois moi je suis sûre qu’un jour ça s’éclaircira pour elle, et ce sera plus léger pour toi (elle ne bosse peut être pas comme un as mais elle lit, elle joue, elle est super autonome … et bien sûr mille autres choses que je ne sais pas …) Essaie de faire de « l’isolation » comme dirait ma chère soeur et concentre toi sur ce qui va bien … allez courage fabuleuse opio !

  46. 46
    vioosio dit:

    c’est un budget certes mais comme le suggère vanessa plus haut un petit saut à l’étranger c’est peut-être une idée … ici (Rennes) je connais plusieurs famille dont les enfants (par différents biais/réseaux/ …) vont faire 1 trimestre dans un pays anglo-saxon …

  47. 47
    yza dit:

    Pas de conseil si ce n’est de ne pas toujours accepter les propositions de l’école et de réfléchir avec ta fille à toutes les possibilités qui existent… Bon courage surtout!

  48. 48
    sophie29 dit:

    bonjour, exactement dans le même cas que toi. j’ai arrêté de le suivre en 4è. Aujourd’hui il est en 1ere bac pro et j’en suis malade…

  49. 49
    teclo dit:

    bon courage pour la reprise…

  50. 50
    Gonnet dit:

    Je découvre seulement ton post… Suis toute triste pour toi, je comprends tellement ton désarroi…Les reproches du type « Tu t’en occupes trop » je connais, et j’imagine que l’on a dû penser souvent que je mettais la pression moi aussi… Je ne sais que te dire sinon qu’en lisant les réponses plus haut, les enfants se mettent visiblement au travail plus tard parfois.
    Je souhaite de tout cœur que ça vous concerne.
    De gros bisous <3

  51. 51
    Anne dit:

    Heu… Moi non plus je trouvais que ça avait pas de sens l’école :0). Ça a été un looong parcours naze et j’ai redoublé 3 fois.
    Après, une fois sortie de l’enfer, et avoir raté l’entrée à Sciences-Po, je me suis éclatée. Et je m’éclate encore. J’ai la chance d’avoir choisi un métier que j’adore.

    L’école, c’est un moule. Quand tu rentres pas dedans, les profs te regardent comme la dernière des nulles ingérable.
    Sauf que c’est juste pas vrai. Tu ne rentres juste pas dans le moule, rien de dramatique à ça.

    Quant au bac, maintenant, on le donne dans une pochette surprise. Une moyenne rase-motte et un bac moyen, quel qu’il soit, ça lui permettra de sortir du système. C’est déjà ça.

    Après, vu ce que tu nous racontes sur elle depuis des années, je suis SURE qu’elle trouvera sa voie, quelle quel soit. Et là, tu seras juste TROP FIÈRE.

  52. 52
    blandine dit:

    J’espère que tu as tenu tes bonnes résolutions mais à vrai dire, j’espère surtout que tu vas bien, de même que tous tes proches.
    Bises

  53. 53
    Fred dit:

    Moi, ça y est j’ai lâché aussi. En terminale (je sais quand même!!!). De toute façon, il l’aura ce foutu bac mais entre temps, il y a APB (horreur!!!), le site qui fait trembler tous les parents, ou du moins ceux dont les enfants ne feront pas Sciences Po, Médecine ou le KIng’s College! Et oui mais enfants sont dans un lycée (publique de secteur)dit « d’élites »! Quel bol! Surtout quand ils ne sont pas fans d’école. « Il ne te restera que ce que les autres ne veulent pas!!! » Dixit la prof d’éco, encourageant non quand on a 16 ans! Quel attitude adopter! Je passe mon temps à râler, contre lui, les profs et le système. Ca m’a fait du bien de partager (désolée). Une chose est sûre, ils sont biens nos ados et ils rebondiront. En attendant courage à toutes les mères!

  54. 54
    Fred dit:

    Je mes suis emballée, MES enfants!!!

  55. 55
    esom dit:

    c’est bien pour toi! Si elle est bien dans sa peau n’est ce pas ce qui compte? Il est toujours temps pour elle de trouver sa voie. Sinon t’as lu ce petit traité « Rien à foutre L’ultime voie spirituelle » je m’y mets dans la semaine on en a besoin je crois! des biz

  56. 56
    Lor dit:

    Ah ah, je m’attendais à lire, un jour, ce message ici ! C’est un peu de ça que je te parlais un jour, en lisant des com’ qui trouvaient que tu lui « mettais trop la pression, après tout, si c’est pas son truc, mais moi ma fille est brillante, alors bon »… Mes filles sont encore petites et je n’ai pas encore à me poser ces questions, mais je pense que je me prendrais autant la tête que toi, mince, lâcher l’affaire c’est chaud, mais en effet, vos santés mentales en dépendent sans doute. Je comprends aussi ta lassitude. Et j’admire ta patience toutes ces années face à ceux qui se sont montrés ici si compréhensifs tout en se gargarisant subtilement (mais quand même clairement) des excellents résultats de leurs enfants à eux (oui, j’ai encore quelques com’ gratinés en tête !)

Laisser un message

© 2017 | Entries (RSS) and Comments (RSS)

Design by Knut - Powered By Wordpress