20
fév

TAG

Bon OK c’est parti les filles

1 – En 3ème j’étais folle amoureuse d’un prénommé Eric. Ma meilleure amie Yolaine, d’un prénommé Thomas. Très platonique tout ça. A l’époque déjà j’étais fascinée par l’univers du hip hop : Sugarhill’s gang et son imprononçable bang-bang-boogie-jump-on-the-boogie-to-be (j’ai trouvé une traduction en français c’est énorme*), Sidney et son achipé achopé le dimanche sur TF1 après le poulet purée mais avant Starsky & Hutch, les bad boys qui faisaient des graffitis… J’ai alors eu la lumineuse idée de m’inventer mon TAG à moi, avec les initiales de nos 4 prénoms : C E Y T. Comme ça ne m’inspirait pas plus que ça j’ai rajouté, comble du cucul : L et A pour Love Always. J’ai mélangé le tout pour arriver à un graphisme qui déchire sa mère (pouarf) et ça a donné : CTYELA que j’ai essayé de tracer façon racaille.

Ben mine de rien 20 ans après c’est toujours comme ça que je signe mes chèques et tout le reste.

2 – J’ai voulu faire ma radin en repoussant au max le passage chez ma coloriste preferée ce qui fait que y a encore 4 jours j’en étais réduite à me mettre du mascara dans les cheveux pour masquer mes racines BLANCHES. Pour info j’ai testé le retouche racines de Scharwzkopf et c’est vraiment de la daube en stick. Ca colore très bien le peigne et le bout des doigts mais les racines, absolument pas.

3 – Je flippe comme une bête de devoir annoncer de visu à la maitresse de Jo que nous allons partir hors vacances scolaires. J’avais initialement prévu de laisser un mot dans le cahier la veille du départ genre : « Johana sera absente la semaine prochaine ». Simple, factuel. Mais parait que ça ne se fait pas. J’ai cedé à la pression en demandant un rendez vous et maintenant je regrette.

4 -Le mois dernier un samedi matin dans la boutique Pépé, concentrée sur mon challenge du jour : repérer une paire à la bonne taille ET à -50%, une cliente m’a tapoté sur l’épaule et m’a glissé : « j’adore votre blog » avant de s’enfuir telle Cendrillon dans la rue des St Pères. Et ben j’voulais juste lui dire que grâce à elle mon mari me regarde autrement maintenant. Si. En revanche la vendeuse de la boutique ça l’a carrément pas impressionnée et même pas elle m’a offert une deuxième paire.

5 – J’ai flashé sur les ballerines Repetto avec des ptites étoiles présentées chez Quasideus. J’ai fait 3 magasins en une soirée pour les trouver, et j’ai pu constater que quand même, y a carrément de l’abus, parceque les étoiles, et ben c’est des bêtes GOMMETTES. Elles sont juste collées sur la chaussure ! Le modèle d’expo avait déjà des étoiles filantes d’ailleurs, avec les branches qui rebiquaient et tout, vraiment n’importe quoi.

Je les ai achetées bien evidemment.

6 -Je vais être super en retard au bureau si je ne termine pas ce post MAINTENANT.

Alors pour faire vite, je n’en taggue qu’une !

* Le Bonheur Du Rappeur (Rapper’s Delight)

Je parle du hip hop le hippie le hippie jusqu’au hip hip rock et tu n’arrêtes pas le rock jusqu’au bang bang boogie saute sur le boogie sur le rythme du boogie le rythme Bref, ce que tu entends n’est pas un essai, je rappe sur le rythme Et moi, le groove et mes amis vont tenter de faire bouger tes pieds

Regarde je suis Wonder Mike et j’aime dire salut aux noirs, aux blancs, aux rouges, et aux marrons, aux violets et aux jaunes Mais tout d’abord je dois bang bang le boogie au boogie Et faire sauter le boogie au bang bang boogie

Dansons n’arretez pas Résouds l’énigme qui fera danser ton corps

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un message

© 2018 | Entries (RSS) and Comments (RSS)

Design by Knut - Powered By Wordpress