21
fév

De l’utilité d’emporter sa DS au bureau

Non non je ne me suis pas inscrite à un cours de Yoga Neon non non…

Faut quand même que je vous raconte…

Hier donc à 8h31 je finis en vitesse mon post, je suis déjà en retard… Je rentre dans l’ascenseur, j’appuie sur 0, les portes commencent à se refermer ZUT ! mon foulard ! j’appuie successivement sur le bouton de mon étage et en gros 10 fois sur le bouton ouverture des portes dans un intervalle de 3 secondes mais trop tard les portes se referment. Bon. Pas grave j’aurai froid au cou. Mais… mais mais mais pourquoi la cabine ne bouge pas d’un poil ? Hmmmm ? Rhan non spa vrai il s’est bloqué ce con d’ascenseur, encore un qui a du mal à capter les informations simultanées et contradictoires. Pffff. Allez on attend 5mn qu’il se remette de ses émotions. Rien. Bon … Restons calme… je me décide à appuyer sur le-bouton-qu’on-ne-doit-pas-toucher, le jaune là, avec un pictogramme de cloche, celui là même que mes filles n’ont pas le droit ne serait ce que de le survoler du doigt.

Je m’attendais à une sonnerie stridente mais non, juste une annonce pré enregistrée : « l’alarme a été enclenchée« .

Puis plus rien. Là je commence à  m’énerver. J’appelle donc mon mari, en le suppliant de me sortir de là. Bah quoi ! normal non ? pour le meilleur et pour le pire y avait marqué sur le papelard (que j’ai tagué d’ailleurs muhaha)

« FAIS QUELQUE CHOOOOOOOOOOOOOOOOSE ! » hulule je. « Appelle les, tiens voilà leur numéro ». Complètement crétin vu que mon téléphone fonctionne, au lieu de lui dicter le numéro d’Otis indiqué sur la plaque, j’aurai très bien pu les appeler moi même. Oui mais non je suis une frêle et fragile jeunne femme en détresse là tout de suite. Au même moment une voix sort de la plaque à trous-trous  de l’ascenseur. Je raccroche donc mon téléphone.

– Y a quelqu’un dans la cabine ?

Oui !

– … Y a quelqu’un dans la cabine ?

OUIIIIIIII (je me surprend dans la glace à agiter frénétiquement les mains en l’air – mon Dieu je suis pathétique)

– … Allo ? Y a quelqu’un ? Ici Otis ?

Alors là je panique franchement et je visualise Tom Hanks dans Cast Away qui fait des signes aux avions qui eux, ne le verront jamais. Et j’ai pas de ballon de foot sous la main pour papoter, moi.

Je me mets du coup à HURLER la bouche collée aux trous-trous OUIIIIIIIIIIIIII Y A  MOI !!!!!!

Ouf le type semble m’avoir entendue, il me demande de ne pas paniquer, de ne pas toucher aux portes et d’attendre qu’un technicien arrive.

OK. Bon. Bah j’ai même pas envie de faire pipi, mon téléphone fonctionne donc hop un ptit MMS aux copines pour faire mon interessante avant 9h du matin et je me rappelle d’un coup que j’ai emporté la DS de Jo à la base pour passer le temps dans le tramway (j’ai fini Une Vie de Simone Veil il y a peu faut bien que je m’occupe) (non c’est pas vrai j’ai pas réussi à le finir, la deuxième partie uniquement politique me fait bien trop ch.ier voilà c’est dit).

Je suis dérangée dans mon entrainement à la Cerebral Academy par des voisins qui bourrinent en tapant sur la porte de l’ascenseur à divers étages, c’est vrai qu’il est 9h bien passées => c’est l’heure de pointe. Je crie donc à tue tête : « IL EST BLOQUé ! » Ce à quoi je m’entend répondre à quelques variantes près : « AH P.UTAIN FAIT CHI.ER ME.RDE ! » J’ai à peine le temps de répliquer : « ben oui mais moi chuis d’dans hein ! » qu’ils sont déjà partis en claquant la porte de l’escalier de service. Sympa les voisins.

9h40 tel Superman, un technicien ouvre les portes, je suis sauvée !

Moralité : je retourne à mes horaires nocturnes pour blogger… c’est plus safe…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Un Commentaire pour “De l’utilité d’emporter sa DS au bureau”

  1. 1
    » Blog Archive » ZEN dit:

    […] que la dernière fois que ça m’est arrivé, j’ai attendu une heure pour me faire dépanner, et que c’était un jour de […]

Laisser un message

© 2018 | Entries (RSS) and Comments (RSS)

Design by Knut - Powered By Wordpress